Avr 13
DSCN2405 - scooters

Tam Coc: Scooters et autres agréments

Ahhhhh. Mais quelle journée!
Après avoir englouti une soupe de luxe avec le bouillon de la veille (ça te start une une journée sur les chapeaux de roue ça!) et avoir acheté nos billets de bus vers Cat Ba (on retourne faire de la plage!) un peu à reculons, nous avons louer des scooters et sommes partis à l’aventure.
Un peu à reculons car je serai bien resté ici.
C’est si paisible, et partout où tu regardes, il y a des choses magnifiques à voir!

Je serais resté plus longtemps ici.
En fait, je pense que je serais resté très très longtemps. Peut-être bien un mois.

Je ne sais pas si c’est ce calme incroyable, la fantastique compagnie ou les paysages sublimes, mais je me sens à la maison tout en étant clairement très loin de chez moi.
Il y une délicieuse énergie et pleins de sagesse dans les rizières.

J’ai du me pincer plusieurs fois parce que je ne pouvais pas croire que je n’étais pas dans un émission spéciale de Discovery Channel. C’est si beau. Ça remplit mes yeux d’eau et ça me donne des frissons. Mon Dieu que j’aime cette région.

Et il faut ce le dire, je n’étais pas trop sûre du déroulement de la journée.
Parce que, bon, nous sommes partis à 3 scooters. Allan et Justine sur un, Max et moi sur l’autre et notre Argentin rencontré dans la taxi hier s’est joint à nous.

L’objectif de notre balade en moto:

Aller faire le plein de sous à Ninh Binh.
Aller voir un parc National situé à environ 45 km.

Revenir à temps pour que Argentina puisse prendre son bus.

Vu comme ça, c’est pas un gros défi maiiiiiis…

Tout d’abord, nous avons dû aller faire le plein d’essence. Et on va l’avouer, nous nous sommes fait arnaqué solidement… de 2$. C’est pas grave, ce n’est pas un gros montant, mais c’est de savoir que vu qu’on est touriste, il se gâte et nous escroque.
Mais bon, nous avons appris. La prochaine fois, on ne se fera pas passer de tites vites.

Alors encore pas trop sûrs du fonctionnement de la moto et pas trop à l’aise avec la circulation vietnamienne, nous avons décidé de faire la chose la plus logique pour aider notre apprentissage: nous sommes aller nous sacrer dans le traffic de la plus grosse autoroute du Vietnam.

Et comble du bonheur, Max n’a pas de miroirs, ni de klaxon. Je suis devenue sa vérificatrice en chef des angles morts et je servais aussi de flashers car eux aussi étaient en grève. Une vraie de vraie co-pilote.

Et vous n’avez pas vu notre look de course.
Mon casque ne rentre pas au complet sur ma tête (merci les cheveux) et Max, dernier à piger dans le sac à casque s’est retrouvé avec une sublime casquette de tit coune en tôle.

Notre crédibilité n’était pas au top  quand nous avions besoin de plusieurs essais pour partir la moto et que le garagiste a du ouvrir la trappe à gaz pour nous parce qu’elle ne voulait pas collaborer.
On pouvait deviner tout de suite que faire du scooter n’était pas dans nos habitudes de vie.

Mais hey! On y est arrivé!

Après avoir réussi à se rendre au parc national en un seul morceau après moulte virages de bord parce que les indications de chemin ne sont pas évidentes du tout, nous en sommes venus à la conclusion qu’on ne voulait surtout pas reprendre l’autoroute.
Parce que c’est laid, parce que c’est dangeureux et parce que c’est stressant.

Nous avons donc commencer à prendre les plus petites routes pour revenir à la maison.
Meilleure décision à vie.

Max s’est même mis à chantonner tellement c’était l’fun.
Il n’y a presque personne sur la route et nous sommes entourés de rizière, de montagnes et de troupeaux de buffles d’eau.
Ou des fois, ce sont des bébés cochons que l’on doit éviter. Ou des enfants à vélo qui nous crient des HeeeeelloooOOOooo!

Casquette de métal au vent, attitude décontracte, cette journée a été magnifique et improvisée.
D’ailleurs, quand nous avons vu une géante pagode au loin, nous avons décidé de faire un détour pour y aller.
Reeeeelaaaaaxe.
Nous avons donc visiter un immense site de je ne sais pas trop quoi, mais c’était beau.
Musée? Temple? Rassemblement de bâtiment d’une autre époque?
Aucune idée. Mais la vue était belle il y avait pleins d’escalier à monter. Je crois que cela fait partie de nos activités quotidiennes : trouver un endroit avec trop de marches et si en plus elles ne sont pas droites ou bien qu’elles ne sont pas de la même hauteur, ça devient encore plus intéressants faut croire.

Pas de magnifique couché de soleil pour nous. La brume qui nous entoure était trop dense mais, la lumière était tout de même sublime. Elle rajoutait un aura de zénitude à tout ce qu’elle touchait.

Tam Coc, je n’ai que de l’amour pour toi. J’espère pouvoir te dire à bientôt.

-Max et Val, cavaliers de la route

7 Comments

  1. Mom
    2016-04-14 at 4 h 44 min · Répondre

    Vous êtes dès vraie Champion! Prendre le risque de rouler en scooter. Très, très mignon vos casques, et que dire du paysage! A bientot mes ti-casques xxx

  2. Lise et Paul
    2016-04-14 at 4 h 50 min · Répondre

    Tam Coc deja fini?
    Si tu déménage à Tam Coc ,j’y vais moi aussi
    Hi!Hi,

    • Valou
      2016-04-14 at 9 h 38 min · Répondre

      Si! Nous avons décidé de partir les 4 ensembles pour Cat Ba. Mais mon coeur est resté à Tam Coc. Et si on veut avoir assez de temps pour le Nord, il fallait rattraper le retard que nous avions pris! C’est dur ces décisions là!

  3. Karine (cousine Max)
    2016-04-14 at 8 h 34 min · Répondre

    Encore une fois, c’est avec tellement de plaisir que je vous lis! Votre voyage semble vraiment extraordinaire! Profitez-en bien!
    Nous, on commence enfin à voir un peu de soleil… et la neige est presque (je dis bien presque) toute fondue!
    J’en prendrais encore plus, de vos péripéties et de vos photos. Trop drôle!!! Ça devient ma petite routine quotidienne de lire vos aventures!

    • Valou
      2016-04-14 at 9 h 39 min · Répondre

      On va remplir nos valises de soleil. Il nous reste encore 11 jours à faire, mais je pense que ça devrait suffire à faire fondre le reste!

  4. Chambly
    2016-04-14 at 17 h 54 min · Répondre

    Salut les casquettes de tôle,
    Nous comprenons pourquoi vous aimez tant cet endroit, francheeeement! Vous êtes au paradis.

    Bye

    Les parents de Chambly

  5. Lucie
    2016-04-17 at 8 h 24 min · Répondre

    Parais vous dites, c’est quand on déménage…
    Les photos sont extra Max, c’est magnifique, sans parlé de vos casques
    Marrainexxx

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *