Avr 10
_DSC1583 - casque

Phong Nha Ke Bang: Paradise Cave

Nous sommes arrivés en fin de soirée hier.

À minuit, nous débarquions dans cette minuscule ville avec une rue principale qui est constituer de petits guesthouses qui font office d’hôtel, de resto et d’agence de voyage. Et c’est pas mal tout.
Il n’y a pas grand chose à faire en ville disons.

Après avoir tout de même réservé pour notre expédition du lendemain, nous avons enfin pu aller se coucher. Alleluia.

Paradis Cave: 7km dans le noir

Tout le long du voyage, nous avons essayé d’être économe.
Pas de grosses chambres d’hôtel ni de restaurants qui coûtent une fortune.
Nous avons même commencé à vérifier les happy hours pour que l’alcool nous coûte moins cher.
Et là, hier, nous avons réservé une expédition qui coûte à elle seule le budget de facilement 4 jours de voyages.
Toute une grosse dépense pareil.
Mais bon, j’avais entendu dire que cette expédition était un must à faire et qu’elle valait chacun des dollars qu’on allait y investir.

Alors ben, on avait préparer notre budget pour ça.

Nous sommes donc dans le lobby de notre hôtel à attendre notre lift  pensant que nous avions une bonne grosse heure de voyagement devant nous ou même plus.
J’ai même amené ma liseuse.

Une voiture(!) vient nous chercher pour aller à la caverne.
Ah ben! On voyage grand luxe.
Après avoir fait un petit 20 minutes à travers les montagnes et les rizières, nous arrivons à destination. Je n’ai même pas eu le temps de penser à ouvrir ma liseuse: nous regardions dehors comme des goldens retrievers les oreilles au vent.
C’est magnifique. C’est trop court, j’en aurais pris encore!
Arrivés à destination, il faut attendre le restant du groupe avant de descendre. Nous serons un total de 12. En plus du guide et 2 porteurs.

Et la dessus, nous sommes 7 canadiens! L’ambiance est déjà bonne, nous avons nos petits casques avec flashlight et des bouteilles.
Nous prenons des petits carts pour se rendre à l’entrée.
Pour vrai, se promener comme ça en cart, dans la jungle, en petit groupe organisé, je n’aurais même pas été surprise si on nous avait annoncé que l’on pouvait voir un troupeau  de vélociraptors à notre gauche. Je les ai cherché, ils sont bien camouflés s’il étaient là.

Nous arrivons à l’entrée et SURPRISE!
Il faut monter approx 200 marches minimum!
Et aussi, il faut faire un pipi préventif car il n’y aura pas de toilette pendant 7h.

C’est drôle haaan.
Nous montons les marches, chacun à notre rythme. Et puis nous passons à l’intérieur de la grotte.
Il faut savoir que l’on peut visiter le 1er km de la grotte sans avoir besoin de guide.
C’est éclairé de partout et il y a une passerelle en bois, des petits écriteaux qui nomment les différentes formations rocheuses. Et 850 chinois.

Pour vrai, je regarde ça et je me demande à quoi sert mes souliers d’eau et mon casque.
Il y a du monde qui en profite pour faire un shooting en talons hauts et en belle robe.

Parce qu’on va se le dire, c’est impressionnant. Très impressionant!
Si j’avais manqué d’air dans les tunnels de Cu Chi, là, tout va bien.
C’est immense! J’ai l’impression d’être dans une cathédrale mais sous la terre.
Et les stalagmites ont l’air d’être un amoncèlement de cire fondue… de 25 mètres de haut.

Comme dirait Max, j’ai l’impression d’être dans le grand Canyon.
Nous sommes si petits dans cet immensité de calcaire.

C’est long faire ce premier kilomètre parce qu’on arrête à tous les 5 mètres pour prendre une photo. Et c’est malheureux, ça ne rentre pas au complet dans la lentille.

Nous arrivons finalement à la fin du chemin, sur un genre de belvedaire en même temps qu’un groupe de touristes.

C’était bien chouette. Mais ça ne débouche pas on dirait. Je pense qu’il faut remonter pour aller prendre une autre entrée ou quelque chose.
Je suis quand même un peu déçue. Je m’attendais à quelque chose d’un peu plus demandant physiquement. Tsé, une vraie aventure !


C’est à ce moment que notre guide nous à dit de mettre notre casque et qu’il a poussé la petite barrière quasi invisible. Il a descendu les trois marches qui nous amenait sur le sol et il a disparu derrière une immense stalagmite en nous disant de le suivre!

OHHHHH MYYYYYY GOOOOOOD!

Je pense que le sourire a débarqué de la face à tout le monde dans notre groupe.

Vous vouliez de l’aventure, en voilà.

Après environ 5 mètres, nous étions déjà dans l’obscurité. Si ce n’était de nos lampes frontales, nous étions dans le noir total.

Il fait tellement noir et le silence est absolu.
Nous avons fait le test. Nous avons fermé nos flashlight et sommes restés sans bouger.
Le silence devient tellement pesant que tu n’entends que ton sang qui circule et ta respiration. Et on ne voit vraiment mais vraiment rien. L’absence de stimulation devient étourdissante.
J’étais vraiment contente quand nous avons rallumé nos flashlights!
Nous avons commencé notre périple dans les profondeurs après un petit cours sur les stalagmites et les stalactites. Et nous avons même un petit concert de roche.
Yup.
Certains types de roches font du bruit quand on les cogne. C’est comme vide à l’intérieur. Et à mon plus grand plaisir, elles n’ont pas toute la même tonalités.
Donc, tu peux jouer de la musique de roche. Ça sonne comme un xylophone.

Tsé dans Avatar quand la forêt devient fluo lorsqu’on y touche, et que le personnage principale se met à toucher à tout. Ben j’ai fait pareil. J’ai testé à peu près 6km de roches pour faire un concerto incroyable.
Nous avons vu des roches si brillantes qu’on aurait dit une montagne de diamants.

Nous avons même traversé une rivière souterraine. Ouep.

Et cette eau là, elle n’a jamais été réchauffée par le soleil. J’ai déjà eu plus chaud disons.
Mais en même temps, l’excitation d’être en mode Dora l’exploratrice et le fait que l’on marchait sans arrêt sur un sol vraiment accidenté, tout cela nous gardaient au chaud.

Et le guide et les porteurs, ils n’ont pas juste transporté notre dîner.
Parce que c’était glissant en chien. Et coupant de partout. Ils ont aider à passer à de nombreux endroits. Je n’étais pas la personne qui ralentissait le groupe mais disons que j’étais vraiiiiment contente quand je me faisais tendre la main.
Tu veux tellement pas te planter. C’est sûre que tu te fais mal. Et que tu tombes looooongtemps.

Mi-parcours, nous sommes arrivés à notre petit endroit pour le lunch. Évidement, c’était mignon comme tout.
Après 3h à marcher sous terre, nous sommes arrivés devant un puit de lumière. Si si. Il y avait une autre entrée!
Il faudrait descendre en rappel pour s’y rendre mais tout est possible.

Donc, un immense voute avec un brèche pour faire passer un rayon de soleil et le timing est parfait pour qu’on puisse l’observer en mangeant un jumbo et excellent dîner.

Il y a des moments que l’on oublie jamais. Des journées si incroyables qu’elle te change un peu.
Aujourd’hui en était une.

Te sentir grande comme une demi crevette de Matane dans une caverne si grande que ta lumière de ta lampe de poche à de la misère à se rendre jusqu’à la paroi rocheuse.  

Est-ce que j’ai dit que c’était magnifique?
C’était débile.
Et nous sommes revenus. Tout bouetteux et mouillés. Et si émerveillés.

La bière était si bonne!


  -Dora et Diego

7 Comments

  1. Les tibains
    2016-04-11 at 5 h 58 min · Répondre

    « goldens retrievers les oreilles au vent » hum! Je voie des images.

    Belle aventure, belle photos, belle histoire.

    Merci

  2. Mom
    2016-04-11 at 8 h 35 min · Répondre

    Fou rire😀, j’adore ton écriture Val. Belle photo, je m’imagine très bien à cet endroit paisible! Max , tu doit être fier de porter, ta petite lampe frontal😉 Gros câlin xxx

    • Valou
      2016-04-11 at 9 h 03 min · Répondre

      Max était déçu de ne pas avoir besoin de SES lampes frontales vu qu’elle était fournie avec le casque. Heureusement, sur le chemin du retour, la sienne a commencé à faiblir. Il a pu sortir les siennes et éblouir tout le monde. Nous avons enfin pu voir le plafond et il a même impressionné le guide avec la puissance de ses flashlights!

  3. lucie
    2016-04-11 at 16 h 21 min · Répondre

    J’imagine que le silence doit faire aussi peur que la noirceur
    Très beau Val
    bisou marraine

    • Valou
      2016-04-11 at 18 h 40 min · Répondre

      Mettons que j’essayais de ne pas penser a des films d’horreur. Parce que courir dans le noir, c’est dangeureux! Et que 6km, tu as long a faire!

  4. Maman de Chambly
    2016-04-11 at 16 h 31 min · Répondre

    Je ressens la fierté de Max avec ses propres lampes frontales. Vos photos sont sublimes et le conte trop drôle. J’ai encore ri comme une folle.

    Bye
    Maman de Chambly

  5. Genevieve 😮😮😮
    2016-04-13 at 19 h 12 min · Répondre

    WOW et re-wow

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *