Avr 14

Le retour en ville

Ahhhhhhh l’orage.

On s’est réveillé avec le cadran et une minuscule fuite d’eau au plafond. Ainsi que le tonnerre et les éclairs.

Joie joie joie!

Nous avons déjeuner en souhaitant fort fort que ce n’était qu’un gros nuage passager et que le soleil allait revenir…
Et bien non. Nous avons quitter Nong Khiaw sous la pluie.

Pas de dernier adieux en traversant le pont, pas de coucou à la proprio où on allait acheter toutes nos bouteilles d’eau. Nope.

Nong Khiaw s’est arrangé pour qu’on l’a quitte sans goût amer.

C’est donc avec le tuk-tuk local que nous avons atteint la gare d’autobus.

Nous avons acheté nos billets et quelques minutes plus tard, nous étions en train de nous empiler dans un mini-bus.
Quoi? Un mini-bus?

Une méchante amélioration à notre transport tappe-cul de de la dernière fois!

Bon. L’autobus sentait les petits pieds fois mille. Et l’air climatisée ne fonctionnait tout simplement pas. Et si on avait le malheur d’essayer de la faire fonctionner, une chance sur deux que le morceau te reste dans les mains.

Mais, heyyyyy! On avait des vrais sièges!

On était vraiment content de notre upgrade!

En jasant avec les autres passagers, nous avons appris que la norme de transport pour la portion Luang Prabang- Nong Khiaw était en fait de prendre ce genre d’autobus. Et que cela dure 3h gros gros max.

Malgré la pluie, un arrêt cigarette/biscuits et une pause pipi, nous avons tout de même atteint Luang Prabang en 3h15 au lieu de 3h30.

15 minutes de gratuite…… yesssss…..

Nous sommes allés à notre guesthouse, nous avons déposé nos bagages et nous sommes allés à la chasse au gros sandwich légendaire!

En fait, ils sont nullement difficile à trouver. Situé à côté du marché de nuit, il y a 10 kiosques un à côté de l’autre qui vendent le même menu. Rendu là, c’est juste de choisir la madame que tu trouves la plus sympathique.

Et les sandwichs sont glorieux. De la grosse baguette bien grillée avec tellement de garniture que c’est impossible de croquer de tout en une seule bouchée. Et dépendant tes choix, il revient à environ 2,75$. Si tu as l’estomac dans les talons et que tu es sur le bord de manger même de la biquette, tu peux faire comme nous et prendre celui  à l’avocat-bacon-poulet. C’est le meilleur. Et tu n’auras plus faim. Promis.

L’estomac bien rempli, nous sommes ensuite allés visiter notre tout premier temple. Ça faisait longtemps qu’on en avait pas fait!

En fait, c’était plus un monastère qu’un temple mais peu importe ce que c’était, avec ses 5 étages de toits, il était magnifique

Après avoir dit coucou à chaque bouddha de la place, nous avons décidé d’aller nous perdre dans les dédalles des petits rues. Nous avons fini par nous retrouver dans un nouveau temple. Et en essayer de retrouver notre chemin, nous sommes arrivé au beau milieu du marché du nuit.

Selon la légende, il y aurait une ruelle où pour la modique somme de 2,50$ tu peux remplir le plus possible ton assiette. C’est le principe du buffet chinois, mais en un seul service. Il faut être fin stratège.

J’ai rempli ma moitié de légumes et de salade en tout genre pendant que Maxime échantillonnait les nombreux choix de friture. Au final, nous aurons fini l’estomac bien plein sans laisser aucun restant pour les chiens errants.

Valérie et Maxime – les champions de Tetris de rouleaux impériaux!

Des Lays saveur Pétoncles au beurre à l'ail

2 Comments

  1. Mom
    2017-04-15 at 6 h 39 min · Répondre

    Tes chips était bonne Max?

  2. Danielle Mayer
    2017-04-15 at 11 h 57 min · Répondre

    Moi aussi je suis curieuse de connaître tes impressions sur les chips aux pétoncles et beurre à l’ail.

Répondre à Danielle Mayer Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *