Avr 29

Le lagon et les bateaux-bouffe

Aujourd’hui, on s’est donné un défi.
Faire quelque chose de nos peaux.

C’est pas facile.

Faut se lever tôt pour ça. Parce que la motivation au soleil, ça s’évapore.

On s’est dit qu’après avoir charger le buffet déjeuner de l’hôtel, on pourrait facilement se rendre au lagon grâce à l’énergie contenue dans le deuxième bol de müslix avec pleins de melon d’eau et une cuillère de yogourt. (Pour vrai,  mon deuxième bol était clairement de trop!)

Faut dire que, les instructions pour aller au lagon était de suivre le petit chemin jusqu’à la magnifique plage de Phra Nang et de tourner à gauche à la pergola.

Easy breezy.

Par-contre, c’est écrit que c’est recommandé uniquement aux personnes en bonne condition physique, d’avoir des bons souliers et de ne pas y aller le soir ou s’il pleut.

Habituellement, quand c’est marqué dans les guides que c’était pas facile…. ben…… Surprise.

C’est pas facile.

En fait, je suis restée l’air bête.

On est arrivé à la pergola et j’ai cherché le chemin.

Je vais vous le dire, il n’y en avait pas.

C’était un mur de roche tout le long à notre gauche et les grillages d’un hôtel à notre droite.

Je me suis même demandée si on avait passé tout droit.

Jusqu’à temps que je fois la petite flèche vers la gauche sur la pergola écrit: Lagoon et la corde toute boueuse qui pendouillait à travers ces roches.

Oh ben viarge.

C’est le chemin.

Je voulais pas vraiment faire de l’escalade mais ça l’air que je vais en faire pareil.

Et je suis en robe. Et j’ai une tite sacoche.

Onnnnnnnnnche.

J’ai mes bons souliers au moins. Mais c’est en princesse que j’ai grimpé le chemin vers le lagon.

Bon. Le stade princesse n’aura pas duré ben ben longtemps.

Tsé quand tu peux même pas t’essuyer avec tes poignets parce que eux aussi sont mouillés de sueur.

Pas humides là. Complètement trempés.

Ça nous aura pris une bonne demi-heure pour atteindre le lagon caché. J’avais de la bouette jusque dans le front, mon maillot de bain était mouillé de ma sueur et mon déo avait adopté la mentalité: l’important, c’est de participer.

Est-ce que le lagon valait la peine?

Hell yeah.

Tsé dans les films, des fois, il trouve des lieux qui n’ont jamais été mis en contact avec les humains, trop reculés et qu’on y trouve une nouvelle forme de vie….. ou une sirène.
Ben c’était là.

Maudit que c’était beau.

Nous nous sommes baigné dans un puit de lumière. Un peu comme dans un ancien volcan qui a été recouvert par la végétation. Et tout au fond, il y avait nous. Qui essayait de capturer des bébés poissons avec nos mains.

En plus de voir le lagon, notre super chemin accidenté nous permettait d’aller voir le view point.

Tant qu’à être mouillé, aussi bien continuer de suer!

Il n’y a rien comme s’ouvrir une bonne bière chaude en regardant l’eau bleue et les pics rocheux.

C’était magique.

Il était encore tôt lorsqu’on a décidé de redescendre et d’aller à la plage même si l’eau était trop chaude.

En fait, je voulais manger des frites dans les bateaux-bouffe comme mon père l’avait fait au mois de janvier.

Ben on les a trouvés!

Maudit qu’elles étaient bonnes.
Je sais pas si c’est le ketchup thaïlandais, le fait qu’elle vienne d’un bateau accosté sur une plage paradisiaque, la récompense post-sportivité ou même d’être entourée de gens que j’aime, mais my my my que c’était bon.

– Les scientifiques dans Jurassique Parc qui ont trouvés les maringouins avec du sang de dinosaures –

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *