Mar 27
kohrong1

Koh Rong: sable blanc, jungle et mollets en feu.

Nous sommes allés à Long Beach en mode sportif de haut niveau.

Petit trek dans la jungle pendant une heure pour pouvoir profiter d’une plage de type carte postal.

Nous étions six en plus des deux chiens pour entamer ce périple dans la jungle. Une bonne montée, un plateau et ensuite, une méchante descente à travers les roches avec des cordes pour nous aider.

Max et moi avons quand même quelques marches dans la nature à notre actif, nous avons fait le sentier des Cathédrales et le Cap Tourmente dans le coin du Mont Saint-Anne. (Bonjour les Tibens!) Nous étions prêt mentalement à défaut d’avoir le cardio et les mollets au top de leur forme.
Un smooties mangue-banane dans une main, deux bouteilles d’eau dans l’autre, c’est en mode sportif d’expérience que nous avons commencé à grimper.

La première partie s’est très bien faite malgré la chaleur. Il fait quand même 35 degrées mais au moins, il y a une petite brise.

J’ai quand même eu l’impression d’avoir pris une douche dans ma propre sueur tellement l’eau me coulait dans le visage et dans le dos.

La traversée de la jungle a été intéressante. Nous avons des arbres de cachous (Des cachoutiers? Messemble que ça sonne bizarre) et des plans d’ananas sauvages.

Puis, après avoir marcher pendant 30 minutes dans la nature luxuriante BOOOOM.
La plage au loin.
Et c’est là que tu réalises: Maudit, on est haut pareil han! Faut tout descendre ça?

Bref, la descente fut laborieuse mais pas dangereuse.

Lianes dans une main, plat d’ananas dans l’autre, nous avons descendu jusqu’à la mer.
Nous avons décollé le linge que nous avions de coller sur le dos et nous nous sommes garrochés à la mer.
L’eau était tellement chaude que je n’ai pas eu de frisson.
Mon petit paradis terrestre.

Pendant que je regardais mes orteils dans le sable, mon cerveau me jouait des tours.
Le sable était tellement blanc que j’avais de la misère avec le fait que ça ne soit pas froid.
Aussi blanc que la neige. Et poudreux.

Neige ou sucre en poudre? Je sais pas exactement en quoi sont fait les plages de Koh Rong, mais je vais vous souhaiter que votre petite merde blanche fonde rapidement chez vous à la maison.

Nous nous sommes prélassés comme des iguanes au soleil dans l’optique de faire griller nos bédaines qui sont aussi pâles que le sable.
Maxime Québon et Valérie Lactantia voulaient devenir lait au chocolat.
Ça n’a pas été trop trop long que nous avons commencé à virer lait aux fraises.

On a eu beau mettre de la crème solaire avant de partir, c’est clair que nous l’avons sué avant d’arriver.

Notre guide devait retourner travailler, alors nous nous sommes remis en marche.
Et pour commencer, l’alpinisme en région tropical.

Tous les biens faits de la saucette ont été anéantis en moins de 30 secondes.

À chaque fois que j’inclinais ma tête vers l’avant, une goutte me coulait le long du nez, j’avais deux rivières différentes qui me coulaient dans le dos et mon maillot de bain qui avait eu le temps de séché, était trempé.

Et pendant que nous suons notre vie, le souffle court, en remerciant mes supers sandales Keen (Merci Claude!) faite pour les marches en sentiers accidentés, je réalise que la soeur de Carolann, qui monte en premier avec une bonne longueur d’avance est pieds nus.

PIEDS NUS!
Elle trouve que le sable frotte dans ses gougounes et que ça irrite.

Et elle soulève les chiens (quand même un 50 lbs de chiens là!) lorsqu’ils ne sont pas capable de monter les grosses roches. Et elle fait le tout en jasant de tout et de rien.
EN FUMANT UNE CIGARETTE.

Ouep.

Avis à vous gens de pleins air, vous avez une compétitrice qui s’ignore.

Après notre bonne douche plus que méritée, nous avons pris la route des restaurants pour aller nous gavez de BBQ: un succulent morceaux de thon cuit sur les charbons de bois! Que j’ai mangé seule.

Pourquoi?
Alors que nous avions notre deuxième bouchée même pas finie de machouiller, quelqu’un à crier : FIIIIIIRE!

Et les étrangers se sont mis à courir vers le feu. Max compris.

Le feu avait pris à plus d’un kilomètre dans la montagne: loin du village ce qui rendait le transport d’eau et l’organisation plutôt difficile. Max est revenu 15 minutes plus tard avec ses souliers et ses flashlights.
Il y avait déjà trop de monde en haut et il y avait peu de choses que l’on pouvait faire.

Donc, nous avons fait ce que tout le monde a fait…..

Nous sommes allés prendre une petite bière.

Le feu s’est éteint. Par lui-même.
Sagesse Maximienne: ‘’il y a des feux partout dans le monde et il n’y pas toujours quelqu’un pour les  éteindres’’.

Et notre dernière petite bière à encore virer en trois dernières……

Cette île est dure sur nos foies.
-Max et Val qui ont pris des couleurs. Le rouge, c’est définitivement une couleur.

Long Beach
Monsieur Québon travaille son tan!
Un des nombreux chiens de l'île
La vue pour notre bière post-sportivité.

5 Comments

  1. Les tibains
    2016-03-29 at 6 h 26 min · Répondre

    C’est bien de lire des treckers expérimentés.

  2. Mon
    2016-03-29 at 7 h 31 min · Répondre

    J’en veut toujours plus! J’en ai jamais assez de vous lire! Une vrai drogue! J’ai hâte de savoir la suite de Mme Lactantia et de M. Quebon . Hi ! Hi !

  3. Lucie
    2016-03-29 at 18 h 03 min · Répondre

    Notre neige de merde est fondue tu sauras??? hihihi
    Bisou Marraine

    • Valou
      2016-03-29 at 18 h 12 min · Répondre

      Gooooooood! Est-ce qu’il fait en haut de 10 degrés? Vous allez l’avoir votre printemps!

  4. Martine
    2016-03-30 at 20 h 24 min · Répondre

    Wow, et rewow! Là je vis de la jalousie! WOW!

    On a tappé le 12 degrés ce week-end. Pas une goutte de sueur et un ptit tan. Hein hein c’est qui qui est jaloux là?
    (….Nahh… still me)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *