Avr 06
Hoian

J’ai mangé Hoi An

Paradis des magasineuses, des fashonistas et des gourmets, la ville Hoi An est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO étant un port commerciale datant du 15e siècle magnifiquement conservé.

La ville est reconnue pour le grand nombre de couturiers présents, rendant la création de n’importe quelle pièce de vêtement possible. Souliers de basket en léopard, reproduction de complet Armani avec des tites lignes bleues, somptueuse robe de mariée (haaaaaaan Maaaaaaaax), sacoche de cuir avec des flammes, même les bijoux de tout genre, TOUT EST POSSIBLE.
Et la bouffe de rue y est incroyable! Une spécialité local, les «white rose» ou rose blanche (non mais han, quelle traductrice!), est un MUST à essayer. Il s’agit de dumpling à la farine de riz fourrée de pâte de crevettes épicées.
Après le bourdonnement incessant de Saigon, le calme de Hoi An arrive à point.

J’ai failli acheter Hoi An.

Après avoir engouffré notre déjeuner parce que nous n’avions pas vraiment soupé parce que notre avion a été retardé (il y a pire compagnie que Air Canada Rouge, JetStar Pacific te font même payer un Pepsi), nous avons enfourché nos vélos et sommes partis voir les couturiers.
J’avais quand même comme mission de me ramener une robe de demoiselle d’honneur.

Hé boy.

La fureur du shopping s’est emparée de moi.

J’ai failli acheté Hoi An.

Pour vrai, c’est uniquement le fait que je dois traîner mon linge pendant 2 semaines qui m’empêche de me lâcher lousse dans le linge sur mesure. C’est vraiment dommage.
Même Max s’est laissé charmé. Il va enfin avoir un habit! Qui l’aurait crû! On verra demain de quoi il a l’air!

Après avoir dû me pousser en courant de la boutique avant de me faire faire 8 robes, nous avons commencé à rouler le long du bord de l’eau. Ce qui m’a fait réaliser 2 choses.

Heyyyyyyy, il fait moins chaud! Nous pédalons sur nos vélos à petite vitesse et si oui nous suons encore, il reste que ce n’est pas désagréable du tout.

Et de deux, Max est à nouveau dans la circulation avec un VÉLO. Il a encore toutes ses dents, se méfie encore des chaînes de trottoir mais il s’en vient champion pédaleux!
Me, very proud.

Et nous avons mangé.
Pédalé.
Mangé encore.

Pédalé mais cette fois on s’est perdu.
Bu une bière.
Magasiné.

Pédalé.
Mangé.

Je pense que j’ai pris 5lbs aujourd’hui. Je ne rentrerai même pas dans ma robe même pas finie d’être cousue.

Nous avions eu un cue comme quoi, il fallait aller manger du poisson dans un resto en particulier sur le bord de l’eau.
En quête nous étions. Rien de moins. Sort le GPS, la boussole et une map. Il faut trouver ce resto.
Après avoir échoué dans un resto pour moi une bière post-magasinage mais pré-dînage, nos avons réalisé que le resto était 3 boutiques plus loin.

Baaaaaah. C’est l’heure de la bouuuuuffe!
Nous avons pris le menu dégustation des spécialités locales de Hoi An pour une seule personne dans l’optique que nous allions séparer.
La peau tendue de nos bedons et le peu de paroles échangées pendant le souper prouvent une chose. C’était vachement bon. On pouvait pas jaser, on était pogné les yeux dans la graisse de bine.
Nous sommes partis en quête de la plantation de noix de coco. On l’a pas trouvé.
Mais nous avons découvert nos mollets et retrouver notre popotin.

Ensuite, nous avons échoué au marché où une petite madame nous a fait un Banh Mi.

Pour vrai, j’avais une petite déception dans mon coeur depuis notre arrivée au Vietnam. J’étais si prête à être flabbergaster par les Banh Mi vietnamien et pourtant ceux que j’ai goûté ressemblait vraiment beaucoup à ceux de la maison. Il n’y avait eu aucune révélation soudaine ou même obsession comme j’avais eu avec les pad thaï en Thaïlande.
Et là, c’est en remplissant ma bouche tellement que je pouvais semi respirer que j’ai compris que nous n’avions pas tombé sur le vrai deal.
Pendant qu’elle faisait notre sandwich en mettant une extra dose d’amour et de coriandre, Max m’a chuchoté à l’oreille: maiiiiis là, elle met toutes les sauces de la Terre dans notre sandwich!
Oui, et en parfaite quantité. Et la baguette était bien croustillante et la mie moelleuse. Et c’était plein de sortes de viande que je sais pas c’est quoi et plein de verdure aussi. Parfaite combinaison je vous dis. J’ai encore les yeux plein d’eau à y penser.
Et vu que nous avions partager le sandwich, je savais que je pouvais manger d’autre chose! Yesssss. Je vous l’ai dit. Magasiné, pédalé et mangé. Juste ça qu’on a fait.
Je savais pas trop ce que je voulais manger. Quelque chose de quand même léger, pas dans un resto. Quelques chose d’authentique là.
Et là, nous l’avons aperçu en même temps, Max pour la beauté de la photo et moi POUR LA BOUUUUUFFE. Une petite fille mangeait des rouleaux avec ses parents sur un petit échantillon de tabouret.
C’est ça que je veux manger!
Une madame faisait cuire des brochettes de poulet mariné sur du charbon de bois et il fallait rouler le tout dans des feuilles de riz avec des fines herbes et de la salade puis plonger le tout dans une sauce aux arachides bien épicée.

J’en ai mis partout. Je suis sûre que j’en ai jusqu’en arrière des oreilles. Et la chef du BBQ a dû venir m’aider parce que j’allais finir par tuer quelqu’un avec ma brochette. Un massacre. Mais c’était siiiiiii bon. Si frais, si épicés, et une bonne dose de beurre de peanut. C’est mon mix parfait!

Et là, pour faire passer le tout, nous sommes rembarqués sur nos vélos et nous avons espérer ne pas nous perdre pour retourner à la maison.

-Max le jet set et Val la boulotte.

Pont Japonais
Encore des touristes Chinois
Merci Claude!
Et nous avons mangé. Pédalé. Mangé encore.
Et nous avons mangé. Pédalé. Mangé encore.
Un bon Banh Mi
Et nous avons mangé. Pédalé. Mangé encore.
Des grillades?

4 Comments

  1. Mom
    2016-04-06 at 10 h 29 min · Répondre

    J’ai hâte de te voir dans un habit Max, la dernière fois tu avais 2ans dans ton petit habit jaune!

  2. Les tibains
    2016-04-06 at 16 h 20 min · Répondre

    Beaux à voir, captivant à lire.
    Par… Max tiens toi loin des magasins de mode… Ils (elle) semblent apprécier le blanc…
    Merci encore

  3. Les parents de Chambly
    2016-04-07 at 11 h 23 min · Répondre

    Wow, j’ai eu l’eau à la bouche quand j’ai vu vos photos de plats. Merci pour les photos, elles sont belles. Qu’est-ce qu’elles ont l’air les robes de mariée…jusssste comme ça?

  4. Luc et Yeni 💜
    2016-04-09 at 14 h 38 min · Répondre

    WOW les photos sont dignes de cartes postales. Encore plus belles que celles qu’on voit dans La Presse + le samedi matin.

    Merci pour le récit de votre voyage.
    On pense à vous xxx

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *