Jan 21

Banaue – la paix dans les rizières

Nous sommes arrivés à notre hostel avec comme première intention de prendre une douche chaude. Vraiment chaude. Comme une envie de se brûler une couche d’épiderme pour arriver à se réchauffer le centre du corps.

À défaut d’avoir nos chambres tout de suite, nous avons eu tout de même accès aux salles de bain.
Merci mon dieu.
Je me suis lavée les cheveux en chantant. C’est fou ce qu’une bonne douche peut faire.

Ce fût même assez pour nous motiver à booker un trek dans les rizières de 3 jours en plus d’une petite randonnée jusqu’au Hapao hot springs pour nous remettre de ride d’autobus.

Et pour faire baisser le coût de l’aventure, Olivier, un autre touriste, s’est joint à nous. Naïvement. Le pauvre.

Il s’est pas dans quoi il s’est lancé. Être pris avec nous 24h sur 24 pendant 4 jours. Il ne vient pas de booker ses 4 jours les plus relaxes de toute sa vie disons.

Et pour commencer le tout, nous avons pris ENFIN une bonne décision côté transport: se promener sur le toit d’un Jeepey au lieu d’être en petite moto taxi. Ça faisait 1h qu’on était débarqué de l’autobus et déjà, on en prenait pleins les yeux, les cheveux au vent en chantant à tue-tête.

Et puis, nous sommes arrivés au village et nous avons traverser les rizières, complètement émerveillés.
Et nous avons dîner en regardant les rapides d’eaux glaciales.

Il y a des fois que j’ai plein de belles histoires à raconter. Là, je vais laisser les photos parler.

Par-contre, je peux vous dire que la Red Horse que nous avons pris à notre retour fût assez pour nous motiver à aller souper en ville, découvrir que le guichet ATM ne fonctionne pas, se dire que l’on doit faire attention à nos sous, allez faire une razzia dans une boulangerie pour réaliser que le gigantesque sac rempli de gluten venait de nous coûter moins d’un dollar, partir comme des rois et s’acheter des ponchos, trop de brownies, une bouteille de vin et 30 petits paquets d’oréos.

Et Cédric faisait une fixation pour s’acheter un chapeau. On lui a dit que son sombrero ne survivrait pas à la pluie. Tout comme le chapeau de cowboy en cuirette.

Il y a une guitare à l’hostel et la réceptionniste avec une voix magnifique et il n’en fallu pas plus pour passer une excellente soirée sur la Red Horse. Faut croire qu’on s’habitue.

– Les trois amigos –

Petit conseil: si vous voulez vous booker un trek à Banaue, passez par Jaypee Bunni au Pink Hostel Banaue. Peut-être pas le moins dispendieux mais ses guides sont si fabuleux en plus d’être aux petits oignons avec nous. Des fois, payer quelques dollars de plus permet de se sentir en sécurité, de faire répondre à toutes ses questions, et d’avoir un guide qui suit notre mood général, c’est de l’argent franchement bien investi.

2 Comments

  1. Danielle
    2018-01-21 at 9 h 48 min · Répondre

    MAGNIFIQUE!!!!!

  2. Paul et Lise
    2018-01-21 at 12 h 04 min · Répondre

    Merci,merci,merci a vous deux pour cette belle aventure en photo et en récit si bien raconté…..
    Paul et Lisexxx

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *