Mar 25
SiemReap

Angkor Wat: la roteuse et…. la police

Réveil tardif (7h30), la journée s’annonçait nuageuse. Merci mon Bouddha. Un petit break du soleil qui nous cuit sur place. Aujourd’hui, nous avions une grosse mission: faire nos bagages. C’est étonnant à quel point on peut s’étendre en 2 jours.

Après un déjeuner composé de soupe au boeuf et de pain (les toasts au beurre de peanut, ce n’est plus une option pour nous) une saucette dans la piscine s’imposait. 32 longueurs plus tard et un café glacé/une Guinness (Salut Fred!), nous étions prêt pour tout remettre dans nos sacs. Nous n’avons pratiquement rien acheté et pourtant, on dirait qu’il y a moins de place dans nos bagages. Et c’est pas le linge le problème. Maxime, le Dieu des sacs de compression, n’a pas chômé. Notre linge est pratiquement emballé sous vide. Bagarre terminée, passeports récupérés (notre visa du Vietnam est prêt!), il était temps d’aller se perdre dehors.

Direction le marché pour trouver notre mautadine de meat bag en soie ( nous cherchons toujours) et essayer le lok lak, un plat local.
Je n’ai peut-être pas parler beaucoup de la nourriture jusqu’à maintenant. Mais my my que c’est bon.
Le lok lak se compose de lanière de boeuf cuit dans une genre de sauce aux tomates, peut-être avec un peu de sauce BBQ, mais clairement avec des épices magiques. C’est suuuuuucculent.
Et en plus, Bouddha est avec nous, il a mis du sticky rice with mango sur notre table: mon déjeuner/dessert préféré de la Thailande!
Après notre bourrage de face, nous avons décidé de passer du temps à l’intérieur.
Direction un salon de massage.
Il y a des rencontres qui ne s’oublient pas.
Si Max avait découvert le massage par les aveugles, il n’avais jamais encore expérimenté un massage khmer par une charmante demoiselle qui avait bieeeen de la misère à digérer son dîner.

C’est difficile de relaxer quand tu te retiens pour ne pas rire.
Trame sonore de bord de mer, lumière tamisée et masseuse qui rôte au 2 minutes.
Buuuuuuuurp.

La grande détente. Mais, à défaut d’avoir une digestion efficace, elle avait de la force dans les mains. Max pense qu’il a des bleus en formation.

Ensuite, c’était notre moment pour retourner dans les temples.

Sur notre route, nous avons croisé pleins de petits singes. Et des éléphants. Il était temps! Comme animaux exotiques, nous n’avions croisé que des chats, des chiens, des vaches, des poules, des cucarachas et des cochons. J’avais déjà été plus dépaysée mettons.

Débarqués au temple de Preah Khan, notre Tuk Tuk nous apprend que nous devons être de retour dans 30 minutes si nous voulions pouvoir entrer dans Angkor Wat, le plus gros temple de la région avant sa fermeture. À go, on part le chrono!

Nous nous promenons dans le temple un tantinet et nous réalisons rapidement qu’il s’agit uniquement d’une suite de corridor avec des portes une après l’autre. Nous étions déçus il faut dire, malgré la beauté des gravures. C’est plate un peu.

C’était à ce moment qu’un policier (dans son suit de police et tout et tout) nous dit qu’il faut se placer d’un autre angle si l’on veut prendre de plus belles photos d’un genre de bouddha.
Il avait raison.
Il commence ensuite à nous expliquer le pourquoi des nombreuses portes qui deviennent étrangement de plus en plus petites et nous amène à d’autre endroit un peu excentré du trajet officiel.
Allez savoir comment, il s’est ramassé avec mon appareil-photo dans les mains, il me dit d’aller me placer un peu partout et nous fait escalader des éboulements pour avoir accès à des endroits cachés remplis d’effondrements de pierre et de racines d’arbre.
J’ai eu droit à un photoshoot organisé par la police.

Et nous qui avions seulement 30 minutes.
Il a fallu lui expliquer qu’il fallait retourner à notre tuk tuk.
Nous avons bien deviner qu’il voulait des sous pour son service exemplaire à la communauté. 5$

C’est ça qu’il voulait.
Malheureusement pour lui, nous n’avions pas ça sur nous.
Nous lui avons donné le petit change que nous avions, et malgré ses protestations, nous avons fait ce que toute personne mal à l’aise aurait fait:

Nous avons commencé à courir dans le temple.
De un, parce que nous étions en retard.

De deux parce que je suis pas bonne dans des situations de stress.

De trois, est-ce qu’un policier peut nous courir après parce que nous n’avons pas été assez généreux? Pas sûre. Est-ce qu’il peut utiliser la force? Clairement pas. En plus, est-ce qu’il a vraiment le droit d’arrondir sa fin de shift comme ça? C’est le travail des guides après tout.

 

Après un fou-rire incontrôlable dans le tuk tuk, il fallait aller voir le faaaameux Angkor Wat.

Construit au 12e siècle, il a nécessité 300 000 travailleurs et 6000 éléphants.

Pour vrai, il était impressionnant pour 3 points:

  • Sa grosseur (il est massif: 1,3km par 1,5 km)
  • Ses rénovations (pas de pierres qui traînent et les murs semblent intacts)
  • La quantité de touristes (chinois surtout, mais de partout quand même).

C’est là que nous avons réalisé que nous préférions les éboulis et la végétation qui prend le dessus.

Mais c’est gros. Très gros. Faut bien lui donner ça.
Et quand tu apprends que chaque pierre a été traînée de la montagne situé à une cinquantaine de kilomètre, respect aux gens et pachydermes de l’époque.

Petite parenthèse:

Certains de vos commentaires dénotent votre étonnement face à l’adaptation de Maxime loin de sa zone de confort.

Sachez qu’aujourd’hui, il était offensé comme je l’ai rarement vu parce que certains touristes n’avaient pas enlevé leurs souliers pour entrer dans notre guesthouse (question de respect, c’est comme ça que marche ici.)
Et qu’il calcule son argent en plat de nouille: 1$= un plat de nouille dans les chariots de rue. Ex. Ça coûte combien ce tour de bateau là? 6$ Quoiiiiii! C’est 4 mojitos et 2 soupers dans les rues ça!
Et qu’il songe sérieusement à s’acheter une mopette.

Max s’adapte affreusement vite.
-Max et Val qui s’en vont sur leur île paradisiaque!-

Ps. Nous ne sommes pas sûre de l’état du wifi là-bas! Ne paniquez pas si vous n’avez pas de nouvelles pendant quelques jours!

Bébé singe de route
Photoshoot du policier - le commencement-
Le photoshoot policier.... la suite.
Shooting du policier -Face officielle de ''pas sûre''
Devanture du temple d'Angkor Wat
Temple d'Angkor Wat
Petit singe au Temple Angkor Wat
Détails des murs au temple d'Angkor Wat
Dernière journée dans les temples. Au menu, corruption policière et Angkor Thom.

5 Comments

  1. Les parents de Chambly
    2016-03-25 at 11 h 10 min · Répondre

    On est toujours déçu d’arriver à la dernière photo, c’est grisant de voir tout ça. Que dire de votre humour! Ce sont nos patrons qui seront contents que vous n’aviez pas de Wifi parce que depuis que vous êtes partis on arrive en retard immanquablement. On prend à cœur la lecture de votre blog.

    Bonne journée
    Xxxx

  2. Martine
    2016-03-25 at 13 h 28 min · Répondre

    MOoOOOoRe!!!!
    Bon je vais revenir en arrière pour revoir vos photos!

    Ps: Vois me faites une photo de bouffe bonne pis bizarre dit?

    -Martine chez la Kéffeuze qui a enfin plein de temps pour lire

  3. Mom
    2016-03-25 at 18 h 57 min · Répondre

    Max ,veut s’acheter quoi ,une mopete???

    • Maxime Moortgat Tremblay
      2016-03-26 at 8 h 22 min · Répondre

      Un scooter!

  4. Lucie
    2016-03-26 at 7 h 32 min · Répondre

    Alors là, je suis comme Mom, c’est quoi une mopette ???
    C’est vrai que la police fait toujours peur dans les autres pays, bravo pour votre fuite en douce…hahAha
    J’attends avec impatience votre nouvelle destination
    Nous avons recu un voyage de glace par chez nous, alors je vous envoie une petite pensée givrée.
    A bientôt Marraine

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *