Mar 29
kohrong-soleilcouchant

À la prochaine Koh Rong et Bonjour Kep!

Réveil plus que brutal à 4h15 du matin.
Nous avions mis un réveil-matin pour aller voir le levé du soleil.
C’est en baillant et en remplissant de sable nos babouches que nous avons monté les 30 quelques marches qui nous séparaient de la terrasse du Skybar, une des plus belles vues de Koh Rong.

Mais pourquoi aussi tôt??!?!?
Nous sommes arrivés en haut vers 4h45 et après avoir attendu….
Et attendu…
Et encore attendu…
Le soleil s’est finalement levé à 6h15…….
Deux zombies évachés qui dorment sur place.
Et le pire, c’est qu’il y avait tellement de nuages qu’on a rien vu!
Pas de belles couleurs ni cris d’émerveillement.
-On retourne-tu se coucher?
-Mais quelle bonne idée!

Le cadran a bien fini par re-sonner. Il faut aller prendre le traversier. Malheur, j’ai le coeur gros.
Je ne veux plus partir.
Je sais très bien que je ne suis pas la seule. La preuve, c’est que la plupart des gens restent plus longtemps que ce qu’ils avaient prévu au départ. Que ce soit une journée qui se transforme en deux ou bien deux jours en deux mois, Koh Rong est dure à quitter.
J’avais eu ce sentiment-là à Siem Reap aussi. Être a l’autre bout du monde et me sentir à la maison tout de même.
Je vais m’ennuyer de toi Koh Rong.

Au fait, je voulais vous dire que pendant le retour en traversier, j’ai zéro eu mal au coeur même si ça brassait pas mal. Plein de gens ont été malade et quelques uns avaient perdu leur beau bronzage. MAIS PAS MOI! Je suis à nouveau une guerrière des mers.

Pour le trajet d’autobus que l’on avait à faire aujourd’hui, j’avais lu des histoires d’horreur de touristes qui avaient été pigés dans un autobus trop remplis avec des poules et des gros tonneaux de sauce poisson avec du karaoké dans le tapis.
J’ai expliqué à Max que cela pourrait nous arriver.
Ou aussi, que le trajet de 2h30 pouvait en durer 4h30.
Rien de tout ça c’est produit.
Le trajet a duré 2h35 avec un arrêt pipi parfaitement synchronisé avec nos vessies et personne n’a échappé du poisson fermenté sur nos sacs et en prime, tout le monde avait son propre siège.
Vu cette grosse réussite, j’ai profité du temps que j’avais à ne pas être en maudit pour recenser les choses étranges que j’ai vu.

Des grosses vaches grises avec des cornes qui traversent la rue et qui nous obligent à arrêter
Notre chauffeur qui double une van de Angkor* pendant qu’elle-même double en une.
Un scooter qui vend des ballons gonflés à l’hélium. Il avait tout son inventaire pré-gonflé qui flottait au vent. Je n’ai pas vu de Minion mais j’ai reconnu un canard en plastique jaune de bain.
Une famille de 5 personnes sur un scooter (le précédent record était à 4) et personne ne portait de casque…. Sauf le chauffeur. Mais, il n’était pas attaché. Alors, meeeeeh. Ça compte pas.

Nous sommes finalement arrivé à Kep avec 15 minutes d’avance. Il y a plein de francophones partout. C’est un peu étrange.

Et pour souper, nous sommes allés manger le fameux crâbe au poivre. À défaut d’avoir vu le levé du soleil, nous nous sommes repris avec un magnifique coucher de soleil à notre table pendant que nous nous bourrions la face comme jamais. Confirmation de la réussite de ce repas: Maxime a maintenant une bédaine et son chandail est taché de sauce au poivre.

Manger du crâbe avec des baguettes demande un skill que nous n’avons clairement pas encore maitrisé. Doigts sales et menton beurré, nous nous sommes clairement fait juger par les serveurs.
Une marche jusqu’à notre guesthouse pour réussir à faire passer le tout et on ferme boutique.

-Max et Val qui s’en vont dormir devant un ventilateur qui ne fournit pas.

*Angkor est le brasseur de bière national au Cambodge. Nous croisons deux camions de livraions à chaque kilomètres et chaque petit magasin sur le bord de la rue possède son panneau Angkor. C’est comme la Molson du Cambodge.

Adios Koh Rong. Je te coeur.
Kep - Marché aux crâââââbes
Observation de la pêche aux crâââbes pendant le coucher de soleil...... ya pire dans la vie
Crââââbes au poivre vert de Kampot
Pour ceux qui se demandait... voici un Tuk Tuk!
Livraison Brault & Martineau!

7 Comments

  1. Mom
    2016-03-29 at 10 h 24 min · Répondre

    Je suis encore bouche B!!!

  2. Claude
    2016-03-29 at 11 h 33 min · Répondre

    Merci de partager votre périple. Ça me rappelle de beaux souvenirs (nostalgie!).
    Superbes photos.

  3. lucie
    2016-03-29 at 17 h 49 min · Répondre

    Je pense que je serais resté à ton petit village moi…
    bisou Marraine

    • Valou
      2016-03-29 at 18 h 11 min · Répondre

      Et boy que ça m’a tenté! Mais je vais essayé de convaincre Cédric d’y aller!

  4. Les parents de Chambly
    2016-03-30 at 11 h 45 min · Répondre

    Vous êtes solides de quitter cette place là. Bel endroit.

    Bye bye

    😘

  5. Martine
    2016-03-30 at 20 h 36 min · Répondre

    À l’issue de ce texte, j’ai en tête l’image farfelue et caricaturée d’une guerrière des mers à la crinière frisée, qui mange son crabe avec ses baguettes, accompagné de l’homme à bedaine 😂😜 hahaha!!!
    Wait: à relire, c’est vraiment ça!
    Xoxoxox (je ris encore)

    • Valou
      2016-03-31 at 0 h 54 min · Répondre

      L’image est parfaite! C’est drette ça. N’oublie pas d’ajouter des tâches sur le chandail de Maxime pour plus de réalisme! Et aussi, de l’eau qui pisse du front. Ça fait parti du charme!

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *